Slow Arc Inside a Cube IV Conrad Shawcross 2009 Acier, aluminium, système mécanique, moteurs, lumières ; 180 x 90 x 90 cm Courtesy of the Artist and Victoria Miro Gallery, London

© Conrad Shawcross. Photography, © Angus Leadley Brown

Musée - Expos

Dynamo : un siècle de lumière et de mouvement dans l'art

L'exposition Dynamo. Un siècle de lumière et de mouvement dans l'art, 1913-2013 ouvre ses portes au Grand Palais à Paris le 10 avril. Elle explore les notions de mouvement et de lumière dans l'art abstrait du XXe siècle, et occupe de façon inédite la totalité des Galeries nationales du Grand Palais, jusqu'au 22 juillet.

Un siècle de lumière et de mouvement. L'exposition-événement du Grand Palais reparcourt l'art abstrait à travers le prisme des notions d'espace, de vision, de lumière et de mouvement. Sur près de 3 700 m2, elle montre comment, de Calder à Kapoor, de nombreux artistes ont traité ces thématiques dans leurs œuvres. Parmi ces installations où le visiteur est souvent partie prenante, on retrouve les atmosphères chromatiques et changeantes d’Ann Veronica Janssens, les miroirs kaléidoscopiques de Jeppe Hein ou les réalisations in situ de Felice Varini.
Dans le cadre de Dynamo, 150 artistes sont présentés, parmi lesquels de nombreux artistes mondialement reconnus, comme: Ann Veronica Janssens, Anish Kapoor, John Armleder, Carsten Höller, Philippe Decrauzat, Jeppe Hein, Felice Varini, Xavier Veilhan., mais aussi Julio Le Parc, François Morellet, Gianni Colombo, Jesús Rafael Soto, Dan Flavin, Hans Haacke, James Turrell, Yayoi Kusama, Victor Vasarely, Kenneth Noland, Jean Tinguely, Yaacov Agam, Tony Conrad, Pol Bury, Alexander Calder, Marcel Duchamp, Gerhard von Graevenitz, Christian Megert, Nicolas Schöffer, Bridget Riley, Dan Graham, Takis, Gregorio Vardanega, et les collectifs d’artistes tels que le GRAV (groupe de recherche d’art visuel), et le groupe Zero.

Parcours de l'exposition. En introduction, l'exposition présente les créations les plus récentes, mettant en scène l'optique comme une expérience intense voire vertigineuse. Le visiteur expérimente ainsi le mur de néons de John Armleder, les paraboles miroitantes d'Anish Kapoor, le carrousel de lames mobiles de Jeppe Hein, la structure lumineuse de François Morellet, les panneaux aveuglants de Carsten Höller, les atmosphères chromatiques et changeantes d’Ann Veronica Janssens.
Le parcours de l'exposition se poursuit en deux grandes parties consacrées à la vision et à l'espace. Subdivisées en 16 sections thématiques, elles mettent en regard des oeuvres récentes et plus anciennes. Les sections présentées abordent les thèmes suivants : claire voie, permutation, concentrique /excentrique, interférence, immersion, distorsion, tactile, trame, battement, abîme, champs de force, nuée, halo, maëlstrom, espace incertain, céleste.
La dernière partie de l'exposition met en avant les pionniers de l'art abstrait, précurseurs de cette inscription du mouvement et de la lumière dans l'art. Elle montre comment des artistes comme Kupka, Delaunay, Balla, Gabo, Duchamp, Calder ont participé à la définition de l'art lumino-cinétique.
A l'occasion de cette exposition, une sculpture de brume de Fujiko Nakaya installée dans le square Jean Perrin accueille le visiteur à l'entrée de l'exposition. Sur les colonnes du Grand Palais, Felice Varini crée Vingt-trois disques évidés plus douze moitiés et quatre quarts. Le visiteur peut également expérimenter une réplique du Labyrinthe présenté par le collectif GRAV à la IIIe Biennale de Paris en 1964. Composé d’un enchainement de plusieurs cellules, il soumet le visiteur à différents effets visuels et physiques.

Autour de l'exposition. La Réunion des musées nationaux – Grand Palais met gratuitement à disposition une application mobile invitant à participer à une expérience numérique autour d'une sélection d'oeuvres phares.
Une programmation culturelle est également organisée autour de l'exposition : conférences, rencontres et projections gratuites à l'auditorium, avec des séances pour le jeune public le dimanche à 15h. Des visites guidées et visites-ateliers sont aussi proposées.

Un nouveau site internet. Parallèlement à l'exposition Dynamo, la Réunion des musées nationaux – Grand Palais lance au printemps son « nouvel écosystème numérique ». Il regroupera les sites web Grandpalais.fr et Rmngp.fr, ainsi que deux applications pour smartphones et iPad. Il met l’accent sur les services et applications de type « magazine », les contenus multimédias et les interactions sur les réseaux sociaux.

Infos pratiques

Dynamo. Un siècle de lumière et de mouvement dans l'art, 1913-2013
Au Grand Palais, entrée Champs Elysées
Du 10 avril au 22 juillet 2013

On the web

  • Illustration-Facebook
  • Illustration-Twitter
  • Illustration-Google+
  • send

© Ministère de la Culture et de la Communication