C en régions

Actualités

Musée & expo

Amedeo Modigliani, l’oeil intérieur

© Amedeo Modigliani, Femme assise à la robe bleue, 1918-1919. Huile sur toile, 92 x 60 cm. Moderna Museet, Stockholm. Donation d’Oscar Stern, 1951.

Musée & expo

Amedeo Modigliani, l’oeil intérieur

Du 27 février au 5 juin 2016, le LaM à Villeneuve d'Ascq présente, en collaboration avec la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, une rétrospective consacrée à l’œuvre d’Amedeo Modigiani.

En collaboration avec la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, Lille métropole musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut ( LaM ) présente une exposition-événement consacrée à Modigliani du 27 février au 5 juin 2016. Cette exposition réunit plus de 120 œuvres, parmi lesquelles près d’une centaine de Modigliani (49 peintures, 43 dessins et 5 sculptures). De nombreux prêts inédits en France sont mis en dialogue avec une sélection d’ œuvres d’art extra-occidental et d’oeuvres réalisées par des contemporains et amis de l’artiste comme Pablo Picasso ou Chaïm Soutine.

Une exposition déclinée en trois volets
Dans la première salle intitulée, « Aux sources de la sculpture », sont exposées des sculptures antiques et extra-occidentales qui ont inspiré l’oeuvre de Modigliani. De 1910 à 1914 les sculptures et études de têtes et cariatides occupent presque exclusivement Modigliani et témoignent d’un long travail d’élaboration. Ces œuvres prendront place auprès d’une Tête de femme sculptée (1913) - seule version en marbre connue à ce jour - acquise par Jean Masurel, fondateur avec Jean Dutilleul de la collection du LaM.

Avec « Amédeo Modigliani, portraitiste de l’avant-garde » les visiteurs sont invités à découvrir les portraits de Moïse Kisling (1916), Viking Eggeling et Jacques Lipchitz, de la collection du LaM. Ces artistes pour certains devenus modèles sont mis à l’honneur à l’occasion de cette exposition à travers une sélection de portraits qui révèlent leurs échanges artistiques avec Modigliani.

Dans la troisième partie « les dernières années », le visiteur aura l’opportunité de mieux comprendre la relation singulière qui lie l’œuvre de Modigliani au collectionneur Roger Dutilleul, à la fois amateur éclairé et un de ses principaux acheteurs. Roger Dutilleul est devenu un de ses modèles en 1919, lorsqu’il prit la pose pour un portrait Portrait de Roger Dutilleul (1919) qui fait partie aujourd’hui d’une collection privée américaine.

Le visiteur pourra voir, entre autres, Zborowski à la canne (1917), et le Nu assis à la chemise (1917).

Amedeo Modigliani
Peintre et sculpteur italien, Modigliani connut une carrière tout à la fois brève et féconde. Il quitte l’Italie pour Paris en 1906. Encouragé par sa rencontre avec Constantin Brancusi vers 1908, Modigliani se concentre sur la sculpture, à laquelle il renonce en 1914 en raison de son état de santé et de soucis financiers. Il se consacre alors au dessin et à la peinture. Il met au point une nouvelle technique du portrait  en unifiant les visages en masques symétriques où souvent, l’un des yeux apparaît sans pupille. A partir de 1918, il perfectionne son style qui a fait son succès : le cadre s’élargit, la palette s’éclaircit sous l’influence de Cézanne, la matière s’allège.

La collection du LaM
Le musée du LaM conserve l’une des plus belles collections publiques françaises du célèbre artiste de Montparnasse : pas moins de 6 peintures, 8 dessins et une rare sculpture en marbre. Collectionneur passionné, Roger Dutilleul a croisé la route de Modigliani en 1918, moins de deux ans avant la mort prématurée de l’artiste. Il est le cofondateur de la collection du Lam, avec Jean Masurel.

Infos pratiques

Amedeo Modigliani, l’oeil intérieur
Du 27 février au 5 juin 2016
LaM – Lille métropole musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut
1 allée du Musée
59650 Villeneuve d’Ascq
Tel : 03.20.19.68.68
Courriel : info@musee-lam.fr

Sur le web

Commentaires

* Le commentaire sera visible après validation de son contenu.

© Ministère de la Culture et de la Communication