Tartuffe, mise en scène Luc Bondy, photo de répétitions - Micha Lescot et Audrey Fleurot © Thierry Depagne

© Tartuffe, mise en scène Luc Bondy, photo de répétitions - Micha Lescot et Audrey Fleurot © Thierry Depagne

Théâtre - Danse

Tartuffe aux Ateliers Berthier

Le Théâtre de l’Odéon reprend, aux Ateliers Berthier, Tartuffe de Molière, mis en scène par Luc Bondy, son directeur disparu en novembre dernier. Une pièce à redécouvrir, du 28 janvier au 25 mars.

Tartuffe. Transposée dans un décor moderne de Richard Perruzzi et mise en scène par Luc Bondy, la comédie créée par Molière pour dénoncer au XVIIe siècle l’hypocrisie religieuse, porte un message universel. « Il y a tellement d’interprétations du Tartuffe que j’ai tout fait pour faire vivre la pièce. Pas pour l’expliquer, a déclaré Luc Bondy. » « La famille me passionne parce qu’elle résume toute une société. Chez Orgon, la famille est détériorée avant l’arrivée même de Tartuffe. Avant d’être un acteur du drame, Tartuffe est un révélateur. » La pièce relate l’histoire d’une famille aux liens fragiles, déstabilisée par l’arrivée d’un imposteur sous les traits de Tartuffe. Le père de famille Orgon, interprété par Samuel Labarthe, est fasciné par l’apparente dévotion religieuse de Tartuffe, personnage haut en couleur campé par Micha Lescot. Même s’ils s’y essaient tous, aucun membre de sa famille ne parvient à sortir Orgon de son aveuglement. Seule Elmire, sa ravissante seconde épouse, jouée par Audrey Fleurot, va parvenir à user de ses charmes pour montrer au grand jour l’imposture dont Orgon est victime. Dans cette mise en scène, Luc Bondy a exploré les mécanismes intimes et familiaux qui rendent possible le succès de l’imposture, proposant une redécouverte des ressorts de l’histoire, de son humour subtil et du rythme des alexandrins.

Luc Bondy. Disparu le 28 novembre 2015, Luc Bondy dirigeait le Théâtre de l’Odéon depuis 2012. Il avait, auparavant, dirigé la Schaubühne et les Wiener Festwochen. Né en 1948 à Zurich, sa carrière de metteur en scène a débuté dans les années 1960, l’amenant à signer plus de 70 spectacles, d’abord en Allemagne puis dans le monde entier. Il a abordé les auteurs les plus variés comme Beckett, Bond, Büchner, Crimp, Euripide, Fassbinder, Genet, Gœthe, Gombrowicz, Handke, Ibsen, Ionesco (Les Chaises, Nanterre, 2010), Marivaux, Molière, Pinter, Racine, Reza, Schnitzler (Terre étrangère, Nanterre, 1984), Shakespeare, BothoStrauss, Tchekhov, Wietkiewicz… À l’opéra, du Wozzeck de Berg (Hambourg 1976) à Charlotte Salomon de Marc-André Dalbavie (création mondiale au Festival de Salzbourg 2014), il a monté Bœsmans, Britten, Haendel, Mozart, Puccini, Strauss ou Verdi à Paris, Salzbourg, Florence, Milan, Londres, Vienne, Bruxelles… Il a réalisé trois films pour le cinéma et écrit plusieurs livres publiés chez Grasset ou Christian Bourgeois, dont le dernier s’intitule Toronto (Zsolnay, Vienne 2012).

Infos pratiques

Tartuffe de Molière, mise en scène Luc Bondy
Du 28 janvier au 25 mars 2016
Aux Ateliers Berthier, Paris 17e

Sur le web

Commentaires

* Le commentaire sera visible après validation de son contenu.

© Ministère de la Culture et de la Communication