Stephen Marsden, Untied States

© Stephen Marsden, Household Gods, 1997-98. 11 éléments en plâtre 116 x 40 cm

Musée - Expos

Stephen Marsden, Untied States

Du 25 mars au 4 juin, le Frac-Artothèque du Limousin présente à Limoges une exposition personnelle consacrée au sculpteur Stephen Marsden, familier du FRAC Limousin qui collectionne ses œuvres depuis 2003. Formé en Angleterre à la sculpture de plein air, l’artiste, après des séjours aux États-Unis et au Japon, s’est installé en France au début des années 1990.

Untied States. L’exposition, dont on peut traduire le titre par "États déliés" ou mieux, "États désunis", propose de suivre pas à pas l’itinéraire créatif de Stephen Marsden à travers une sélection d’œuvres marquantes des 25 dernières années. Certaines, disparues, sont évoquées par la présentation de tirages photographiques réalisés par Marsden lui-même lors de son séjour aux Êtats-Unis. Les nouvelles sources formelles de l’artiste sont présentées pour la première fois ("Biblioutil 3") et mettent en évidence les nouvelles directions de sa recherche plastique. Si la dimension autobiographique est très présente dans le travail de l’artiste, le sexe et la violence, le pouvoir et la guerre, la mort et la féminité sont des thèmes de prédilection dont il s’empare avec humour et gravité, toujours à la recherche de solutions plastiques renouvelées. À découvrir également dans l'exposition: la réalisation inédite d’une grande sculpture en porcelaine réalisée dans les ateliers de recherche et de création du CRAFT et la production d’une série de petites céramiques dans les ateliers de l’ENSA.

Des sculptures issues d’un répertoire de formes. Dans certaines œuvres de Stephen Marsden, on perçoit une approche hybride et "déductive" de la sculpture liée à la fois au contexte de création et aux propriétés des matériaux. D’autres, parfois monumentales, sont issues de répertoires d’objets culturels (jouets, bibelots, statuettes…) ou de curiosités naturelles que l’artiste collectionne et qu’il « neutralise » d’abord sous forme d’épreuves en plâtre rangées selon un ordre précis (il nomme ces œuvres "Biblioutil"). Il agrandit ensuite méticuleusement les formes retenues par étapes successives (modelage, moulage, tirage) pour obtenir une transposition spatiale et matérielle souvent spectaculaire. Les matériaux choisis (plâtre, ciment estampé, résine polyester…) agissent comme des révélateurs, des substituts souvent séduisants qui mettent en évidence les détails de leur fabrication. En outre, l’artiste réalisant lui-même ses sculptures, il peut moduler, voire modifier la forme et l’aspect de la sculpture en cours pour atteindre un résultat satisfaisant par son aspect inattendu. Parfois composites dans leurs sources, les sculptures de Stephen Marsden sont homogènes dans leur aspect. Comme le photomontage qui, par le tirage ou l’impression, unifie des images hétérogènes, certaines œuvres de l’artiste associent des formes d’origine et de taille différentes. Le sculpteur devient alors un ajusteur au millimètre près.

Infos pratiques

Exposition du 25 mars au 4 juin 2016. Frac-Artothèque du Limousin, Site Coopérateurs – espace d’exposition, impasse des Charentes – 87100 Limoges. Tél. : 05 55 77 08 98. Ouverture du mardi au samedi de 14h à 18h, sauf jours fériés.

Sur le web

Commentaires

* Le commentaire sera visible après validation de son contenu.

© Ministère de la Culture et de la Communication