Fertile lands

© Sophie Bonnet-Pourpet, Insolation à Uxmal, Yucatan,(A shadow offering to Virginia), 2012. Courtesy de l’artiste.

Musée - Expos

Fertile lands

La Fondation d’entreprise Ricard présente à Paris du 26 janvier au 5 mars l’exposition collective Fertile lands, placée sous les auspices du film East Coast, West Coast dans lequel Robert Smithson, en artiste californien rêveur, fantasque, fait face à une galeriste new yorkaise sceptique, incarnée par Nancy Holt.

Le reflet d'une pensée en mouvement. Fertile Lands est une proposition d’Alexandra Fau, qui s’appuie sur une recherche menée aux États-Unis dans le cadre du programme Hors-les-Murs de l’Institut français. Les œuvres présentées sont le reflet d’une pensée en mouvement, oscillant entre deux pôles de l’expérience : le voir et le faire. Sur le modèle de la nouvelle génération d’artistes de l’ère Post-Internet, l’exposition en appelle à une position toujours plus excentrée face à la profusion entropique des informations, fruit d’une cristallisation d’idées, de sensations et d’expériences. L'exposition renvoie aux conditions préalables pour penser l’impensable. Fertile lands parle d’intimité créatrice, de spiritualité, d’aventure artistique et esthétique, comme celle qui a permis dans les années 1960 l’émergence de projets hors normes dans leur relation au temps, à l’espace et à l’expérimentation, avec parmi les pionniers Robert Smithson, Walter de Maria et Michael Heizer, intéressés par des lieux et objets dépréciés et les requalifiant.

L'héritage du Land Art. Fertile Lands appelle des terrains propices au contact desquels l’art d’aujourd’hui trouverait les moyens de se régénérer. Les œuvres de l’exposition convoquent les forces brutes de la nature et les artistes s’inventent des territoires propres à l’expérimentation qu’exigent leurs pièces. Fertile lands renvoie aux œuvres hors-normes réalisées dans les déserts californiens ou du Nouveau Mexique comme un "retour aux sources" salutaire, même si pour beaucoup, les œuvres de Robert Smithson ou de Michael Heizer ne sont que des images. Certaines s’inscrivent cependant directement d’une manière ou d’une autre dans l’héritage des artistes du Land Art, tels Lara Almarcegui, Vincent Lamouroux, Tacita Dean ou Rosa Barba. Et, tout comme le film East Coast, West Coast tourné par Robert Smithson et Nancy Holt en 1969 exprime avec ironie l’irréductibilité du créateur face aux exigences mercantiles, les artistes de Fertile Lands renégocient en permanence leur appartenance au système convenu du marché.

Avec des œuvres de Lara Almarcegui, Rosa Barba, Sophie Bonnet-Pourpet, Tacita Dean, Nicolas Floc’h, Cyprien Gaillard, Vincent Lamouroux, Seth Price, Samir Ramdani, Michael Riedel, Elodie Seguin, Pieter Van der Schaaf.

Infos pratiques

Exposition du 26 janvier au 5 mars 2016. Fondation d’entreprise Ricard, 12 Rue Boissy d'Anglas - 75008 Paris. Tél. : 01 53 30 88 00. Entrée libre du mardi au samedi de 11h à 19h.

Sur le web

Commentaires

* Le commentaire sera visible après validation de son contenu.

© Ministère de la Culture et de la Communication