Phallaina de Marietta Ren

© Phallaina de Marietta Ren

Littérature - Langues

Phallaina, première "bande défilée" à Angoulême

Roman graphique d’un nouveau genre, Phallaina de Marietta Ren propose une nouvelle expérience de lecture. L’oeuvre est dévoilée à l’occasion du Festival de la bande dessinée d’Angoulême, du 28 au 31 janvier, sous la forme d’une fresque murale interactive et d’une application à télécharger.

De l'application à la fresque monumentale. Phallaina, première "bande défilée", est une bande dessinée numérique sans case, à défilement horizontal. Elle se décline sur deux supports : une application pour smartphones et tablettes, et une fresque monumentale, accompagnée d’un dispositif sonore interactif. L’application se parcourt par un balayage horizontal du doigt. Pour la fresque, le lecteur avance dans l’histoire en déambulant et accompagné d’un dispositif sonore. Pour la première fois, au Festival d’Angoulême, le visiteur peut expérimenter la lecture le long d’une fresque de 115 mètres présentée en extérieur, en ayant au préalable téléchargé sur place le dispositif qui permet d’entendre le son au fur et à mesure de la déambulation. Quant à l’application, elle peut être téléchargée gratuitement à partir du 28 janvier.

Phallaina : la première "bande défilée" par Marietta Ren
© France Télévisions

Entre mythologie et science-fiction. Avec Phallaina, le lecteur suit le parcours d’Audrey, une jeune femme qui vit dans un monde soumis à la montée des eaux. Audrey souffre d’épilepsie et est sujette à des crises hallucinatoires au cours desquelles de grandes baleines blanches envahissent son champ de vision. En lui faisant passer des examens, un neurologue décèle chez elle un physeter, une anomalie qui permet à ses porteurs de rester longtemps en apnée. La jeune femme décide de suivre une série d’essais cliniques, commençant ainsi l’aventure intime d’une transformation personnelle. Selon l’auteure Marietta Ren, l’histoire est "un mélange entre mythologie et science-fiction." "Mes inspirations viennent de divers horizons : la poterie antique grecque, Escher, l’imagerie médicale et les arts graphiques asiatiques, commente-t-elle."

Marietta Ren. Après plusieurs écoles d’art appliqué, Marietta Ren intègre l’école des Gobelins en section animation et obtient le diplôme de concepteur réalisateur de film d’animation. Sa carrière professionnelle commence avec la conception de personnages ("character design") pour des séries, de l’animation et du scénario en images ("storyboard"). Elle travaille ensuite sur des longs métrages et participe à des projets tels qu’Ernest et Célestine et Un monde truqué. En parallèle, elle collabore à des expositions collectives d’illustrations chez Artludik. Elle publie son premier livre intitulé Je suis deux, en collaboration avec Eugény Couture. Avec Phallaina, elle relève un défi à la fois technologique et artistique.

Infos pratiques

Installation monumentale de Phallaina
Au Festival de la Bande dessinée à Angoulême, du 28 au 31 janvier 2016
A la Ferme du Buisson à Noisiel, du 4 au 9 avril 2016
Application à télécharger gratuitement sur Apple store et Google Play à partir du 28 janvier 2016

Sur le web

Commentaires

* Le commentaire sera visible après validation de son contenu.

© Ministère de la Culture et de la Communication