Extravaganza – Réservé aux enfants !

© Charlemagne Palestine, GesammttkkunnsttMeshuggahhLaandtttt, vue de l’installation à la Kunsthalle Wien, 2015. Courtesy the artist. Photo : Stephan Wyckoff / Maximilian Pramatarov.

Jeune public

Extravaganza – Réservé aux enfants !

Le FRAC Nord – Pas de Calais présente à Dunkerque du 3 février au 28 août Extravaganza, une exposition réservée en priorité aux enfants.

L’art contemporain à portée des enfants. En décembre 1983, Andy Warhol expose dans la galerie Bruno Bischofberger (Zürich) ses Toys Paintings, soit 128 tableautins, toiles sérigraphiées et colorées représentant des jouets, pour une grande part collectionnés depuis longtemps par l’artiste. Les œuvres sont accrochées très bas, à hauteur d’œil des enfants, lesquels se précipitent au vernissage. Comme Warhol, on peut penser que l’art contemporain, ce n’est pas que pour les adultes! Les artistes conservent  une part d’enfance, qu’on peut s’employer à retrouver dans leur travail. C’est ainsi qu’ont été choisies les œuvres de cette exposition. Drôles, énigmatiques, d’une grande poésie, elles racontent des histoires extravagantes aux jeunes de 7 à 77 ans. Dans l’exposition, des ateliers sont consacrés à certaines œuvres et permettent ainsi de marquer une pause dans le parcours. Le grand peintre Caspar David Friedrich dit un jour : "L’art est un jeu, mais c’est un jeu sérieux." Cette exposition permet aux enfants (et à ceux qui le sont restés) de s’amuser tout en apprenant plein de nouvelles choses sur ces œuvres entrées au cours des 30 dernières années dans les collections du Frac Nord-Pas de Calais.

Extravaganza. Le mot "Extravaganza" vient de l’anglais et désigne un spectacle de grande ampleur, mêlant théâtre et musique. Par extension, Extravaganza est utilisé pour qualifier un événement particulièrement spectaculaire. Tout en faisant référence au monde de l’enfance, les œuvres de l’exposition relèvent davantage du simulacre et accompagnent un certain vertige, tel que le décrit Roger Caillois dans Les jeux et les hommes. Les artistes exposés utilisent des notions, des comportements et des images se référant au monde de l’enfance pour porter un regard artistique singulier sur le monde actuel des adultes. Sont mis en œuvre plusieurs dispositifs : la théâtralisation de souvenirs d’enfance, insérant le spectateur dans l’espace de l’œuvre, le jeu - entre fiction et et réalité - de se prendre pour un autre, la mise en avant des objets du quotidien dans la culture populaire, le mélange créateur de sens ou la disproportion des échelles. Les œuvres nous embarquent ainsi dans un voyage carnavalesque, une sorte d’odyssée où l’on croise tour à tour des châteaux de sables, d’étranges animaux, des empreintes de dinosaures, une fusée bricolée ou des paysages imaginaires… Une grande installation de l’artiste américain Charlemagne Palestine accumule toutes sortes de peluches. L’allemand Lothar Baumgarten laisse s’envoler de surréalistes et gourmands oiseaux. Tandis que l’irrévérencieux britannique Scott King maquille outrageusement et affuble de plumes un buste de Lénine, qui rappelle le célèbre carnaval de Dunkerque.

Commissariat d'exposition : Richard Leydier, Chargé de projets artistiques et manager du Frac Nord-Pas de Calais

Infos pratiques

Exposition du 03 février au 28 août 2016. Fonds régional d’art contemporain Nord – Pas de Calais, 503 avenue des Bancs de Flandres – 59640 Dunkerque. Entrée libre du mercredi au dimanche de 12h à 18h.

Sur le web

Commentaires

* Le commentaire sera visible après validation de son contenu.

© Ministère de la Culture et de la Communication